vendredi 25 juillet 2014

1 commentaire :

Entre amoureux de la musique et amoureux de l'ambiance festivalière, Dour fut incontestablement le festival le plus heureux que j'ai eu l'occasion de vivre. Outre une lineup à en faire gémir un sourd, j'ai pu mettre des mots et des sensations sur le proverbe "Dour, c'est l'amour". L'amour de la musique, l'amour de l'autre, l'amour de la fête, l'amour des frites, bref, ce festival ne m'a pas seulement permis de voir en live Mr OIZO et RONE, il m'a aussi permis de repartir le coeur gonflé de sensations singulières de moins en moins normales dans le monde courant. Les festivaliers ne sont apparemment pas les seuls à ressentir cette puissance atmosphérique. En effet, je n'ai que rarement vu des artistes aussi impliqués, aussi heureux de participer à un festival en apparence comme les autres. Mes chers amis, si l'envie vous prend de découvrir notre monde musical, venez le découvrir à Dour. 



-RONE-

dimanche 13 juillet 2014

Aucun commentaire :

Le monde regorge de nouveautés, d'événements palpitants te tenant loin de tes outils anti-ennuis. Un monde particulièrement nouveau lorsqu'on emmène l'adolescent au monde adulte. La candeur et l'insouciance de l'enfance disparaît enfin, me voici ainsi avec 2 bonnes excuses pour témoigner de ces 2 semaines d'inactivité : 

1) Je ne me suis pas contentée d'ignorer mes chers lecteurs pendant une 
vingtaine de jours, mon nouvel appartement, le déménagement et nos aller-retour
 à Ikea étaient malheureusement trop prenant pour une jeunette de 19 ans. 

2) En dépit de ces heures perdues à errer dans la sphère suédoise,
 internet m'a fâcheusement boudé. Il ne me re-sourira que dans 2 
jours, la veille de mon départ belge. 

Conclusion : si je devais être très franche, ma régularité ne re-deviendra normale que début août. D'ici là j'aurai l'occasion de vous donner quelques nouvelles parsemées entre les festivals et les voyages entre amis. Mais mon appareil photo argentique souvent utilisé ces dernières semaines me permettront de vous étouffer de nouvelles dans quelques semaines. 

Pleins d'amour, 

Manon. 


The world is overflowing with innovations, with thrilling events which hold you away from your anti-boredoms tools. A world particularly new when we take your youth and when we give you the adult world. Naivety and innocence of teenage years  finally disappear, in this way here I am with 2 good excuses to testify of these two weeks of inactivity : 

1) I'm not only pleased to ignore my dear readers during these 
20 days, my new flat, my move, and our return trip to Ikea were 
sadly too stressful for a young girl of 19 years old. 

2) In despite of this spare time to roam in the Swedish area, 
internet unpleasantly stayed away from me. It will smile me again in 2 days, 
the day before my Belgian departure. 

Conclusion: if I want to be really honest, my regularity will become normal again only in the beginning of August. In the meantime I would have the opportunity to give you some news strewed between festivals and journeys between friends. But my film camera often used these last weeks will allow me to smother you with new posts in a few weeks. 

Lots of love,

Manon.

mercredi 25 juin 2014

Aucun commentaire :

Dour en 180 minutes #2, nous y voici! Bonne écoute, bonnes découvertes et à très vite!