mardi 13 novembre 2012

Always on the run




Méfies-toi. Les individus bienveillants sont les plus dangereux. Ils repèrent ta vulnérabilité, ta belle insouciance, et, -d'une habileté déconcertante- s'emparent de ce peu de tendresse enfuie en toi. Cet art compulsif d'empiéter sur ta naïveté, fait d'eux des assassins sentimentaux. Fréquemment dissimulés derrière des masques sublimes, ces personnages sont magnifiques et maléfiques : ils t'attirent vers le monde des illusions. Un monde tragique, si différent et complexe, que ce dernier te fera perdre doucement ta liberté, mais te fera croire, te persuadera que rien n'est supérieur. Tu deviendras profondément  indépendante et n'aura plus la fore de te passer de ce scandaleux bonheur volé. Méfies toi, méfies toi! Ils ne désirent pas ta félicité. Ils veulent faire mourir tes espoirs, éteindre la chaleur de tes yeux; ils veulent te voir agoniser d'une passion enivrante.  

7 commentaires :

Laura a dit…

C'est une super photo!

♥ Lovely Pretty World ♥

Enwelle a dit…

Merci pour ton commentaire, ton blog est tres chouette :)
On se connait ? :)


http://enwellove.blogspot.com

Léa Boeglin a dit…

Le texte est vraiment très beau, est-il de toi?

J'adore ton blog.

BLUEBERY a dit…

Merci Léa.. Et oui il est de moi!

Camille Stella a dit…

Je me demandais si tu étais l'auteur du texte, et en lisant les commentaires je me suis aperçue que oui, effectivement.
Alors je tiens sincèrement à te féliciter.
BRAVO !!

Je ne sais pas si ça sent le vécu (j'espère que non), mais que ce soit le cas ou de la fiction, tu as vraiment un bon recul sur la vie, les relations humaines.

Bref, j'accroche complètement.

Anonyme a dit…

Pourquoi une si longue absence de la webstrosphere et une suppression de ton compte FB ?
Tu manques à beaucoup de monde, Manon.

BLUEBERY a dit…

Un besoin de paix, de renouveau, de calme et de simplicité. Sans parler de mon blog, Facebook me procure un espèce de dégoût au quotidien. Pouvoir s'immiscer dans la vie de chacun, de notre plus proche ami qui en dit trop, au beau garçon inconnu qu'on croit connaître parfaitement, je trouve ça malsain. Mais je ne fais qu'enfoncer des portes ouvertes! Je suis retournée hier sur facebook car malheureusement c'est souvent le seul moyen de communication pour la plupart du monde, donc parfois se fondre dans le moule reste inévitable ...

Quand à mon blog, je bosse beaucoup... Je pense régulièrement aux articles que je pourrais poster mais il y a un manque de temps non négligeable!

Voilà, bonne soirée anonyme!