mardi 29 octobre 2013


"Enfin ! seul ! On n’entend plus que le roulement de quelques fiacres attardés et éreintés. Pendant quelques heures, nous posséderons le silence, sinon le repos. Enfin ! la tyrannie de la face humaine a disparu, et je ne souffrirai plus que par moi-même.
Enfin ! il m’est donc permis de me délasser dans un bain de ténèbres ! D’abord, un double tour à la serrure. Il me semble que ce tour de clef augmentera ma solitude et fortifiera les barricades qui me séparent actuellement du monde. (...) Mécontent de tous et mécontent de moi, je voudrais bien me racheter et m’enorgueillir un peu dans le silence et la solitude de la nuit. Âmes de ceux que j’ai aimés, âmes de ceux que j’ai chantés, fortifiez-moi, soutenez-moi, éloignez de moi le mensonge et les vapeurs corruptrices du monde, et vous, Seigneur mon Dieu ! accordez-moi la grâce de produire quelques beaux vers qui me prouvent à moi-même que je ne suis pas le dernier des hommes, que je ne suis pas inférieur à ceux que je méprise !" 
Baudelaire, Petits poèmes en prose, 1869







4 commentaires :

Coline Chavaroche a dit…

j'adore la première photo!

Http://Fashioneiric.blogspot.com

Coline ♡

Anonyme a dit…

un bien beau texte

gérard Philippe a dit…

Hello jolie Manon...
Quelques belles photos d'Halloween qui me donnent à penser que déjà tu n'es plus vraiment seule à Londres... à ton âge on se lie facilement et les amitiés naissent au fil des rencontres. Ta dernière publication manque un peu de texte et tu sais quel homme de mots je suis... donc frustration et attente de tes bonnes nouvelles. Le texte de Baudelaire est magnifique, en le lisant j'ai ressenti comme une proximité... avec ce que tu vis, ce que tu es, ce à quoi tu aspires...
En attendant de te lire je te fais mille tendres bisous petite cousine...

Estelle Gonzalez a dit…

Une solitude qu'on pourrait envier quand on voit par les photographies ces moments que tu vis, et quand on lit ton ressenti, c'est une belle expérience, c'est évident. je t'embrasse ma belle.