vendredi 25 octobre 2013

Pourquoi ai-je juste besoin de dire "Thank you" à un garçon anglais qui fly dans la rue pour qu'il me réponde automatiquement "Meurci bowcoup matemoisseyl" avec un charmant accent british? Qu'est-ce qui peut me trahir aussi facilement? Ma tête typiquement française ou mon accent réellement pitoyable? Dans les deux cas, je suis repérée. C'est étrange de se promener seule dans une ville étrangère. Il y a à la fois l'assurance et la peur de la solitude, comme si elle pouvait nous donner de l'hardiesse ou nous inculquer le summum de l'effroi. Mais son avantage, ce qui la rend unique et habile, est de nous confronter aux autres sans protection ni prétexte, de nous amener vers notre semblable sans faux semblant, de nous apporter ce que nous ne pourrions vivre si chaque jour de notre vie nous ne restions qu'avec ceux qui nous apportent la jouissance de la sureté. Des premiers pas malhabiles dans une ville excentrique où la bienséance n'a pas réellement de règle, où la bizarrerie fait son entrée magistrale derrière le plaisir de l'inaperçu, le plaisir des yeux, étonnés des nouvelles coutumes d'un pays si différent du notre. Ce que j'aime le plus ici c'est surement retrouver mon âme d'enfant, celle qui te permet de t'étonner de tout ce qui t'entoure, de te confronter sans cesse à la nouveauté et aux "premières fois". 






1 commentaire :

Coline Chavaroche a dit…

la chanson est magnifique
profites bien de cette nouvelle vie

Http://Fashioneiric.blogspot.com

Coline ♡