mardi 13 mai 2014


C'était il y a quelques semaines de ça... 
Non. 
C'était il y plus d'un mois, un dimanche soir dans un bar Londonien où les soutiens-gorge décoraient le plafond que Marion, jolie brune qui avait déjà croisé mon chemin, m'a proposé de poser pour sa marque de lingerie. Les bières, la nuit avancée et le rock battant nos oreilles ont différé le sujet et c'est quelques semaines plus tard que Marion m'a recontacté afin de poser pour un magazine. Notre lieu de rendez-vous était chez-elle, dans une jolie résidence près d'Hackney, les pierres brunes décorant les murs, les enfants jouant dans les rues. Début gêné, c'était la première fois que je me la jouais mannequin sous-vêtement. Mais c'est après quelques blagues idiotes et de belles et grandes discussions que Marion et moi étions comme deux proches amies qui s'amusaient un argentique dans une main et de la lingerie dans l'autre. 

Je pourrais parler du passé de Marion, de ses débuts, de la manière avec laquelle elle a su trouvé sa passion; mais je pense que ses créations actuelles parlent d'elles-mêmes. Une femme complète, pleines d'idées, un caractère bien trempé et des photos qui disent tout. J'ai été très surprise par le résultat, j'en étais même ravie. Marion m'a mis dans à peu près toutes les positions, tenant une glace de vingt kilos sur une seule jambe et l'autre sur la pointe du pied. Mais ce fut une après-midi drôle et atypique qui me montra à quel point il est fascinant de se balader dans Londres avec ses atouts et faiblesses, et de pouvoir rencontrer des gens, et de tisser des liens par le simple biais de passions communes. 


It was some weeks ago that... 
No. 
It was more than a month, on a Sunday evening in a bar of London where the lingerie decorated the ceiling that Marion, beautiful brunette who already crossed my road, suggested me to pose for her brand of lingerie. Beers, advanced night and the rock music beating our ears postponed the subject and it's some weeks later that Marion contacted me again to pose for a magazine. Our place of meeting was in her place in a cute residence near Hackney, brown and white bricks decorating walls, children playing in streets. At the beginning embarrassed, it was the first time I was posing in underwear. But it's after some stupid jokes and beautiful and big discussions that Marion and I were such as two close friends a film camera in one hand, and some lingerie in the other. 

I could speak about the past of Marion, about her debuts, about the way which she founds her passion; but I think her current creations speak about themselves. A complete woman, full of ideas, a well dipped character and photos which say everything. I was very surprised by the result, I was even delighted. Marion put me in all the positions, holding a mirror of twenty kilos on a single leg and the other one on a tiptoe. But it was a funny and atypical afternoon which showed me in which point it's fascinating to stroll in London with its attractive features and weaknesses, and be able to meet people, and develop links by the simple way of common passions. 






















Don't forget to like my page to follow my newsletter,
 and some music, photos, words and surpises : HERE

N'oubliez-pas d'aimer ma page pour suivre mon actualité, 
et quelques musiques, photos, mots et surprises : ICI



2 commentaires :

Saskia Bzn a dit…

Magnifiques photos!
http://darkside-of-fashion.blogspot.fr
Saskia ! xo

LaViiieEnRouge a dit…

Les photos sont superbes !